Spécial Hiver

Les équipements neige

Avec  l’arrivée de l’hiver et des basses températures il est nécessaire d’équiper son véhicule de matériels adaptés. En fonction de la zone géographique, du trajet à effectuer et des obligations préfectorales, les équipements peuvent varier. 

 

Le pneu hiver

Dès que la température de l’air est inférieure à 7°C, il est vivement conseillé de s’équiper de pneus hiver.

La gomme du pneu hiver est plus souple et ne subit pas d’altération de sa structure jusqu’à -20°C. Par ailleurs, les lamelles et rainures plus profondes et plus nombreuses sur la bande de roulement permettent au pneu hiver d’améliorer l’adhérence sur route mouillée, enneigée et même verglacée. Avec des pneus hiver, la puissance du moteur est efficacement transmise aux roues et permet de conserver une bonne accélération mais aussi un bon freinage. Enfin, le profil directionnel du pneu hiver assure une meilleure évacuation de l’eau et réduit ainsi les risques d’aquaplaning. 

Outre une bonne tenue de route sur un sol mouillé et à des températures basses, le pneu hiver garantit aussi l’efficacité des autres systèmes de contrôle de trajectoire ou de freinage comme l’ABS, l’EPS ou encore l’ESR. Sans un pneu parfaitement adapté aux conditions climatiques, l’efficacité de ces équipements de sécurité sera réduite. 

 

Le pneu neige ou nordique

Le pneu neige ou nordique est conçu pour les températures négatives et les surfaces verglacées. Il est très répandu dans les pays Scandinaves ou en Russie. En France, il peut être adapté pour circuler dans les régions montagneuses ou les zones particulièrement froides de l’Est.

Le pneu neige ou nordique est plus efficace qu’un pneu hiver sur les routes gelées, moins bruyant qu’un pneu clouté et se caractérise par un profil directionnel et un nombre beaucoup plus important de lamelles qui permet une meilleure adhérence sur glace. En revanche sur route sèche, le pneu neige s’usera beaucoup plus rapidement qu’un pneu hiver.

 

Le pneu clouté 

Le pneu clouté est un pneu neige ou nordique, doté de pointes métalliques pour assurer une meilleure adhérence sur les sols verglacés. Il est surtout utilisé dans les régions où l’hiver est particulièrement rigoureux et dans les zones de montagne.

En France, l’utilisation de pneus à clous n’est autorisée qu’en hiver, du samedi précédant le 11 novembre au dernier dimanche du mois de mars de l'année suivante. Ces dates restent soumises à arrêté préfectoral.

Lorsque vous roulez avec des pneus cloutés, vous devez afficher à l’arrière de votre voiture un disque de signalisation « pneu clouté » spécifique et ne pas excéder la vitesse de 90 km/h.

Attention sur route sèche ou humide, les pneus cloutés sont bruyants, s'usent rapidement et dégradent la tenue de route du véhicule.

 

Les chaînes neige

Lorsque les pneus hiver ne sont plus efficaces à cause d’une neige trop épaisse, ou d’un dénivelé trop important, les chaînes neiges s’imposent. 

Dans certaines régions comme les Alpes, le Jura ou les Pyrénées, les chaînes neige peuvent être imposées par les autorités (préfet, police, gendarmerie) pour accéder aux stations de sports d’hiver ou passer un col. Les chaînes peuvent également être rendues obligatoires par un panneau de signalisation routière.

Elles doivent être impérativement montées sur les deux roues motrices du véhicule (à l’arrière pour les propulsions et à l’avant pour les tractions).

Equipé de chaines neige, votre vitesse est limitée à 50 Km/h.

Les chaînes neige permettent de retrouver de la motricité et un freinage efficace même dans des conditions météorologiques difficiles. 

 

Comment choisir ses chaînes neige ?

Les chaînes neige doivent se choisir en fonction de la dimension du pneu et de l’espace laisser libre au passage de roue. Il existe deux types de chaînes neige : les chaînes à tension manuelle et les chaînes à tension automatique. La différence entre les deux réside uniquement dans leur rapidité et facilité de montage. Les chaînes à tension automatique sont plus rapides à installer. 

 

Comment monter ses chaînes neige ? 

Dans tous les cas, nous vous conseillons de faire un essai de montage dans des conditions optimales : en plein jour, sans neige au sol. En effet, si vous n’avez jamais monté de chaînes l’opération peut se révéler être délicate surtout dans le stress (bouchon, aire de chaînage bondée, obscurité ambiante) et dans de mauvaises conditions climatiques (froid, neige…). 

Avant de partir en montagne, consultez la météo. Si les conditions sont mauvaises, gardez très facilement accessible : une paire de gants étanches, une lampe frontale et une petite couverture ou un linge épais que vous pourrez glisser sous vos genoux pour chaîner, votre triangle de signalisation et votre gilet jaune de sécurité et bien sûr votre paire de chaînes neige.  

Attention : Les autorités peuvent demander aux propriétaires de 4x4 ou SUV de chaîner les 4 roues. 

 

Les chaussettes neige

Alternative aux chaînes neige, les chaussettes sont un dispositif bien plus simple à mettre en place que des chaînes, puisque les chaussettes enveloppent les pneus et sont retenues par un simple élastique. 

Toutefois, leur efficacité est limitée. En effet, l’adhérence sur route enneigée ou verglacée est améliorée mais dans des proportions moindre qu’avec des chaînes. Il en va de même pour la qualité du freinage. 

Par ailleurs, lors de l’achat, il faut vérifier que les chaussettes soient homologuées comme un équipement neige par le symbole du pneu chaîné dans un rond bleu, pour être certain qu’elles puissent se substituer aux chaînes. Attention, même si les chaussettes sont homologuées, les autorités routières peuvent exiger un équipement avec des chaînes. A défaut, ils peuvent immobiliser le véhicule jusqu’à ce que les conditions météorologiques s’améliorent.

Enfin, la durée de vie des chaussettes neige est bien moindre par rapport aux chaînes, puisqu’elles sont conçues pour s’utiliser durant 80 km, sur route enneigée. Sur route sèche, elles seront inutilisables au bout de quelques kilomètres.