Histoire du pneu

Depuis son invention il y a 5500 ans, la roue à fait un long voyage. L’une des plus brillantes inventions de l’homme n’a rien perdu de son utilité et a gagné en efficacité. Aujourd’hui les roues sont dotées de pneus qui s’adaptent à tous les véhicules. Les pneus sont increvables, capables d’endurer les pires conditions et surtout offrent sécurité et confort de trajet.

 

-3500 avant JC  invention de la roue.

1830  Les prémices d’une roue en caoutchouc.
Charles Dietz, l’ingénieur allemand spécialisé dans la construction de voiture à vapeur est installé à Paris. Il a l’idée de créer des lignes régulières de transport collectif entre Paris et Versailles. Son véhicule est un remorqueur à vapeur qui tracte deux diligences pouvant accueillir 42 personnes chacune à la vitesse de 12 km. Pour l’époque, cette vitesse et cette capacité sont un record. La diligence relie les deux points en 2h30 contre 8 heures pour un véhicule doté d’une traction animale. Pour améliorer le confort de ses passagers, Charles Dietz à l’idée de modifier les roues de son véhicule en glissant entre la jante de bois et le cercle d’acier, une couche de feutre goudronné ou de liège, puis après quelques essais de caoutchouc. Sans le savoir, il pose les concepts fondateurs du pneu. Malheureusement, son invention n’aura pas le succès escompté. Sa machine est peut-être trop moderniste pour l’époque sans compter qu’elle est aussi instable. De plus, le train fait son apparition à la même époque. 

1839 – Le procédé qui révolutionnera l’industrie du caoutchouc.
Le chimiste américain Charles Goodyear invente la vulcanisation. Il cherche alors à stabiliser la structure du caoutchouc pour multiplier les applications. En effet, le caoutchouc à la particularité de devenir mou à température élevée et dur à température basse. Difficile dans ces conditions de créer des objets. Le procédé de vulcanisation consiste à mélanger du caoutchouc et du souffre puis à le monter en température pour changer la structure moléculaire du mélange et faire fusionner les cellules. Le résultat est une gomme souple et élastique, qui une fois formée est parfaitement stable. 
Mais Charles Goodyear n’a pas du tout le sens des affaires. Il ne dépose pas de brevet. 

1842 – Dépôt de brevet de la vulcanisation par Thomas Hancock. 
Thomas Hancock, un ingénieur anglais travaille sur les premiers résultats de Charles Goodyear et dépose en 1842 le brevet sur la vulcanisation.Charles Goodyear et Thomas Hancock seront en procès une bonne partie de leurs vies mais Goodyear n’obtiendra jamais gain de cause. Charles Goodyear décédera cribler de dettes (plus de 200 000 $) en 1860 à l’âge de 60 ans.

1887 – Invention de la roue sur chambre à air.
Le vétérinaire écossais John Boyd Dunlop à l’idée d’améliorer les roues du tricycle de son fils en collant une bande de caoutchouc sur les roues en bois et en insufflant de l’air entre le caoutchouc et la roue. Il crée ainsi la première chambre à air. Un an plus tard, il dépose un brevet pour cette invention et crée sa société de pneus pour vélo : Dunlop.

1891 – Invention de la roue démontable.
En France, les frères André et Edouard Michelin tentent d’adapter la roue de vélo à l’industrie automobile. Ils inventent alors le pneu démontable, ce qui lui permet d’être changé en cas de crevaison et surtout le rend adaptable sur les voitures. En 1895, les frères Michelin lancent la première voiture sur pneu, l’Eclair. 

1910 – Le pneu se rigidifie.
Les recherches menées dans les différentes entreprises de pneu dans le monde apportent plusieurs évolutions technologiques. Une tringle métallique est glissée dans le talon afin d’améliorer la rigidité de la roue. Du noir de carbone est ajouté au caoutchouc lors du processus de fabrication pour améliorer la résistance au frotement du pneu. Il faudra attendre 1937 pour que Michelin invente la carcasse en acier.

1929 – Dépôt de brevet pour le pneu Tubeless.
L’ingénieur Néo-zélandais Edward Brice Killen dépose le premier brevet du pneu sans chambre à air, baptisé Tubeless. 

1946 – Naissance du pneu radiale.
Michelin invente la carcasse radiale. Une révolution reprise par tous les fabricants de pneus au monde de l’époque. La première voiture à en être équipée est la Citroën Traction Avant. 

1972 – Création des pneus hiver sans clou.
La firme allemande Continental lance le premier pneu hiver sans clou. Il sera appelé le ContiContact. 

1992 – Goodyear invente le pneu roulage à plat.
Le leader américain veut simplifier la vie des automobilistes. Il invente le premier pneu roulage à plat qui permet de continuer à rouler, à vitesse modérée et sur quelques kilomètres, même après une crevaison. 

1999 – Dunlop lance le pneu communicant.
La société Dunlop lance la technologie Warnair qui détecte la perte de pression rapide dans un pneu et en informe le conducteur par un signal sonore ou visuel dans l’habitacle du véhicule.  

2002 – Bridgestone et Continental coopèrent.
La société japonaise Bridgestone et américaine Continental annoncent au Salon de l’auto de Genève une coopération technique pour le développement d’un pneu Runflat destiné à concurrencer le pneu roulage à plat inventé par Goodyear.